On vous a dit qu’il fallait aller consulter un graphopédagogue ou un graphothérapeute pour rééduquer l’écriture de votre enfant ? Mais qui aller voir, qui est le mieux adapté pour votre enfant ?

Vous vous demandez souvent quelle est la différence entre un graphologue et un graphothérapeute ? Quelle est la différence entre un graphothérapeute et graphopédagogue ? Nous vous répondons !

Guide de la graphothérapie et de la rééducation de l'écriture manuscrite

Graphologue ou graphothérapeute ?

Il y a encore peu, il fallait être graphologue pour devenir graphothérapeute. Preuve que ces deux professions sont associées et complémentaires.

Pourquoi ? Parce que la graphologie est l’analyse de l’écriture et une science de la psychologie. La graphologie est l’étude de la compréhension de l’écriture comme reflet de la personnalité.

Pour rééduquer, il faut avant tout comprendre ce que nous rééduquons: l’écriture.
La graphothérapie est une spécialité de la graphologie.
La graphologie est l’analyse de l’écriture et la graphothérapie est la rééducation de l’écriture intégrant pleinement la compréhension psychologique de celle-ci.

Dans quel cas aller voir un graphologue ?

Seuls les adultes ou les grands adolescents peuvent consulter un graphologue. L’analyse de l’écriture n’est possible qu’une fois que tous les stades calligraphiques sont atteints, c’est-à-dire vers l’âge de 15-16 ans.

La graphologie est utile pour l’orientation, le recrutement, les bilans de compétences, la connaissance de soi, mais aussi dans les procédures judiciaires : faux et usages de faux, contestation testamentaire, analyse de preuves écrites,…
On parle alors de graphométrie et de comparaison de l’écriture.

Dans quel cas consulter un graphothérapeute ?

Contrairement à la graphologie, la graphothérapie s’adresse aux enfants dès 6-7 ans. En revanche, ça ne sert à rien et il ne faut pas s’inquiéter de l’écriture de son enfant avant le CP.

L’enfant a aussi besoin de temps pour acquérir une maturité neurologique suffisante pour écrire correctement. Lui mettre la pression avant ne pourra qu’accentuer ses difficultés. En revanche, c’est à vous de veiller à ce qu’il ne prenne pas de mauvaises habitudes, et ça commence par la tenue des couverts à table !

La graphothérapie est la rééducation de l’écriture, c’est-à-dire la “réparation” du geste graphique s’il devient douloureux ou en retard. La graphothérapie s’adresse aussi aux adolescents mais aussi de plus en plus aux adultes.

Cette réparation de l’écriture manuscrite se base sur de la motricité adaptée mais aussi sur une approche globale et psychologique de l’enfant.

Beaucoup de graphothérapeutes aimeraient que l’on réserve ce terme à ceux sont avant tout graphologues. En effet, la graphologie est une science de la psychologie, l’approche de l’écriture est donc thérapeutique.
C’est une grande différence avec la graphopédagogie.

C’est quoi la graphopédagogie ?

C’est une autre forme de rééducation de l’écriture avec une approche différente : plus pédagogique et beaucoup moins psychologique; mais la finalité est la même : remédier aux problèmes d’écriture manuscrite.

Le graphopédagogue élabore ses exercices sur les trois composantes de l’écriture : la composante sémantique (je dois comprendre ce que j’écris), la composante symbolique (je dois maîtriser le code alphabétique) et la composante motrice (la dextérité graphique).

Les graphothérapeutes sont aussi des graphopédagogues, puisque la vision pédagogique de l’écriture est la base de la formation. Mais les graphopédagogues ne sont pas graphothérapeutes et encore moins graphologues.

De nouveaux graphopédagogues fraîchement diplômés se disent graphothérapeutes, ils ne le sont pas !

Beaucoup d’enseignants se forment en graphopédagogie où ils ont toute leur place pour accompagner leurs élèves en classe dans leurs difficultés à apprendre à écrire à la main.

Pour aller plus loin :

Tester gratuitement l'écriture de mon enfant

Recommended Posts